Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le Blog qui nuit (très) grave !

Michel Loiseau dessinateur d'humour dilettante de Dordogne
mais de moins en moins dessinateur et de moins en moins d'humour.

Mercredi 20 août 2014 -11:14

Encore une moto inutile

gronda.jpg

Mardi 19 août 2014 -09:46

Un ange passe comme des fils

Mandrin de perceuse à colonne
J'ai trouvé cette magnifique image au fond d'un disque dur et parce que je suis gentil j'ai eu l'idée généreuse de vous en faire profiter. Reconnaissez que je vous gâte.
Seulement, une fois que j'avais choisi de vous faire cadeau de cette photographie[1] il fallait encore que j'œuvre à trouver un titre adéquat[2] et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'était pas chose facile. Mon cerveau s'est mis à bouillonner et j'ai dû l'aider à ne pas exploser un joint de culasse en le refroidissant à grand renfort de bols de café.
Dans un premier temps[3], j'ai imaginé que cela aurait pu illustrer quelque propos concernant les souffrances qui ont occasionné tant de douleurs en me faisant très mal. Eh oui ! Je me suis dit que, après tout, cela me faisait penser à la fraise du dentiste[4]. Reconnaissons que ça aurait été un peu facile.
Alors que j'avais pris ma vitesse de croisière, je me suis aperçu que cette photographie faisait irrémédiablement penser à l'action de percer quelque chose. Cette action s'appelle perçage. Et "perçage", tout de suite, comme ça, sans même avoir besoin de trop surcharger les boyaux de la tête, ça me donne un savoureux jeu de mots[5] qui me fait exploser de rire. "Père sage" ! Vous comprenez la subtilité de la chose ? Ah ! Que j'aime les jeux de mots, les calembours !
Mais sans doute pouvait-on trouver mieux encore. Je me suis concentré, j'ai jeté toutes les ressources disponibles dans la bataille et je me suis fait un brainstorming personnel à moi tout seul. Tous ces efforts n'ont pas été vains puisque j'ai enfin trouver le titre ultime qui va s'afficher en tête du biller de ce jour. Et là, je suis non seulement très fier de moi mais, en plus, extrêmement content de constater que je ne suis pas encore totalement foutu question effervescence intellectuelle.

Notes

[1] Excellente photographie s'il en est

[2] Comme Sheila

[3] Mais j'étais comme qui dirait en rodage.

[4] A laquelle je préfère celle du Périgord

[5] laid

Lundi 18 août 2014 -00:34

Choses de saison

Fruits & Légumes
Ça n'a rien à voir avec quoi que ce soit mais comme je ne parviens pas à trouver le sommeil et que le livre en cours m'ennuie, je me suis amusé à faire une photo avec les quelques fruits et légumes à ma disposition. Une sorte de nature morte alimentaire, en quelque sorte. Aurais-je faim que je me serais peut-être amusé à les cuisiner. Je n'ai pas faim. Juste l'envie de dormir un peu.
Je vous explique. Le sommeil et moi faisons rarement bon ménage. Il peut m'arriver de m'endormir raisonnablement rapidement mais ce n'est pas la règle. En général, je me tourne et retourne, je me lève pour boire un verre d'eau ou attends avec impatience et résignation que la fatigue prenne le dessus. Une fois que je suis endormi, il ne faut pas de lumière, pas de bruit. Parce que, en plus, j'ai le sommeil relativement léger. Et si jamais il m'arrive de me réveiller, c'est toute une histoire pour me rendormir. Une vraie plaie.
Hier, j'ai éteint la lumière après quelques pages de lecture peu après minuit. A trois heures, je ne dormais pas. J'ai dû dormir quelques minutes, quelques dizaines de minutes, peut-être, entre trois et six heures. Ce qui est certain, c'est qu'à six heures, je commençais à perdre patience et que j'avais envie de réussir à dormir quelques heures d'affilée.
La raison de l'insomnie, pour cette nuit là, je la connais. Une bête rage de dents. C'est d'un pénible, ces affaires ! J'ai tenté le cachet effervescent d'aspirine et puis aussi l'eau-de-vie de prune. Finalement, comme souvent chez moi en pareil cas, le mieux était encore l'eau la plus froide possible. Ça vous fait un mal de chien au départ mais ça finit par endormir le mal. Pas longtemps. C'est là le problème de la technique.
Abruti de fatigue, j'ai fini par m'endormir. Je n'ai pas entendu les cloches sonner l'angélus. Je n'ai rien entendu avant de me réveiller et il était presque midi. La moitié de la journée était passée. Vers 14 heures, je suis allé voir un copain qui désirait ardemment que je regarde un match de rugby féminin avec lui. Je n'ai rien contre le caractère féminin du rugby, c'est juste que le rugby, je n'y comprends rien. Encore moins que pour le football. Alors, j'avais toujours mal aux dents et j'ai bu plein de café. Possible que j'en ai bu un litre. Du café fort, du robusta. J'ai regardé la première mi-temps et puis j'ai profité de l'excuse du mal de dents pour prendre le large. Je suis rentré chez moi, je me suis fait à manger. Il m'a donné des tomates de son jardin. Très bonnes tomates. J'en ai mangé une. Excellente.
Tout à l'heure, il devait être un peu moins de 22 heures, je suis allé retrouver mon lit et mon bouquin. J'ai lu plein de pages en espérant le sommeil. Macache. Il ne vient pas. Forcément, avec tout le café et le réveil au milieu de la journée, il est tout déboussolé, le pauvre. Il ne comprend plus comment il doit s'y prendre. En plein jet-lag, le sommeil.
Alors voilà, j'ai mis les tomates et les pommes de terre, la courgette et le concombre, la tête d'ail et l'oignon et aussi les échalotes et j'ai fait une photo. Après, je l'ai passée par la moulinette logicielle pour en tirer une image pour le blog. Comme ça, le billet du jour est fait et je n'ai plus à m'en soucier. Demain sera un autre jour.
Le petit problème, c'est que maintenant que la photo est faite, qu'elle est en place pour s'afficher sur le blog et que j'arrive au bout de la rédaction de ce billet, je n'ai pas franchement l'impression que je vais pouvoir m'endormir juste en fermant les yeux. Et là, ça m'ennuie un peu parce que je ne sais pas bien ce que je pourrais faire en attendant que la fatigue me gagne. Je ne vais tout de même pas chercher une autre idée de photo ? Je pense que je vais encore lire quelques pages et prendre mon mal en patience.
Pour le moment, même si ce n'est pas parfait, la douleur est supportable, canalisée, un peu endormie. C'est déjà une bonne chose.

Dimanche 17 août 2014 -13:15

Ulysse is watching you

J'ai cru voir un gros minet

Samedi 16 août 2014 -18:04

Le Rat et la sécurité routière

Selon l'ONISR, le mois de juillet de cette année aurait enregistré une sorte de record du nombre de tués sur la route avec (seulement) 304 morts durant le mois. Il faut remonter à 1954 pour connaître un chiffre aussi bas.

Lire la suite...

Vendredi 15 août 2014 -10:37

2500

deux-mille-cinq-cents
Et voilà le deux-mille-cinq-centième billet du blog. Les deux-mille-quatre-vingt-dix-neuf billets précédents ont provoqué vingt-sept-mille-deux-cent-trente-neuf commentaires.
Cette semaine, j'ai effectué le dix-millième déclenchement du Canon EOS 60D. J'ai imaginé un court instant combien de pellicules cela aurait pu représenter.

Jeudi 14 août 2014 -13:07

Exigence ou incompétence

J'ai débuté dans la photo à quel âge ? Je devais avoir douze ? Treize ans ? Quelque chose comme ça. C'était avec un Instamatic Kodak à cartouches 110. C'était simple à utiliser et, avec un peu de chance, vous aviez peut-être une image.

Lire la suite...

- page 1 de 358